Description du projet

Champignons > Porias

Fructification de coniophora

Comme la systématique des polypores est encore controversée, on réunit souvent différentes espèces sous le nom de Poria vaporaria. Ces champignons attaquent essentiellement les résineux et provoquent une pourriture cubique brune. Ils ont besoin d’une humidité élevée et constante dont l’optimum se situe entre 40 % et 45 %. Ils n’apparaissent de ce fait qu’aux endroits très humides des bâtiments. Ce sont des destructeurs de bois dangereux mais notablement moins fréquents que la mérule ou le champignon des caves. Dans les bâtiments, sa croissance se limite à des bois exposés à une humidité constante.

Il ne peut pas, contrairement à la mérule, se développer sur du bois sec. Le mycélium superficiel cotonneux reste blanc avec l’âge, et forme des rhizomorphes de 3 à 4 mm d’épaisseur qui conservent leur souplesse à l’état sec et ne cassent pas, contrairement à ceux de la mérule. C’est ce qui permet de distinguer aisément les deux espèces. Les fructifications blanches apparaissent assez rarement. Elles ont une épaisseur d’environ 10 mm et collent au bois.

L’hyménium comprend des pores anguleux, nettement visibles à l’œil nu, longs de 5 mm et d’un diamètre de 0,5 mm environ. Pour empêcher le développement de Poria vaporaria, il suffit d’utiliser des bois secs et sains, et de les tenir éloignés de toute source d’humidité.

Pour tout complément d’information, prendre contact avec Sani-Bois, André Overney.

Contacter Sani-Bois
Télécharger la fiche complète